Pour toute 1ère commande, livraison offerte dès 25€ d’achat *(1) en France métro et Belgique avec le code LSLGANG

Pour toute 1ère commande, livraison offerte dès 25€ d’achat *(1) en France métro et Belgique avec le code LSLGANG

Pour toute 1ère commande, livraison offerte dès 25€ d’achat *(1) en France métro et Belgique avec le code LSLGANG

Pour toute 1ère commande, livraison offerte dès 25€ d’achat *(1) en France métro et Belgique avec le code LSLGANG

Panier

Votre panier est vide

Localizations
Choose a language
Interview team LSL : Zarha & l'acceptation de ses cheveux frisés

Interview team LSL : Zarha & l'acceptation de ses cheveux frisés

Jeanne Roche
20/07/2022

Zarha, Community Manager chez Les Secrets de Loly, est fan des réseaux sociaux, de la beauté, de la mode et des voyages. Son arrivée au sein de la team LSL n’a fait qu’améliorer sa relation avec ses cheveux frisés. Comme beaucoup de personnes aux cheveux texturés, elle est passée par plein d’étapes avant de dire qu’elle assume et aime ses cheveux ! Elle vous raconte son histoire : 

Entourage bienveillant mais manque de représentations 

Depuis sa plus tendre enfance, Zarha a été éduquée dans la valorisation de chaque personne. Dans sa famille et plus particulièrement du côté de sa mère et de ses tantes dont elle est le plus proche, il n’y avait pas de négativité autour de sa chevelure. Sa mère lui répétait régulièrement qu’elle avait de beaux cheveux même si elle les catégorisait comme "difficiles" car elle ne connaissait pas et ne comprenait pas sa texture. Elle prônait tout d’abord la confiance en soi et en sa chevelure.

Puis c’est lorsque Zarha a commencé à s’en occuper seule, à vouloir les sublimer, qu’elle a subi des moqueries. À cela se sont ajoutés le choix de mauvais produits, le manque de représentations dans les médias français et dans son entourage. Elle a donc commencé à se lisser les cheveux puis à se les décolorer pour faire “comme tout le monde”.

Influence américaine pour comprendre sa texture

L'influence YouTube a vite pris une place importante dans sa vie, et notamment les YouTubeuses américaines aux cheveux texturés : leur approche plus démocratisée et l’image positive qu’elles renvoyaient des cheveux texturés l’ont aidé à comprendre et à aimer ses cheveux davantage. Elle a alors commencé à chercher des produits, testé des techniques afin d’assumer pleinement sa chevelure puis a décidé de couper une grosse partie ! Pas un big chop mais presque ! Cette étape lui a permis de voir sa vraie nature de cheveux et de découvrir de nouvelles frisures qu’elle ne soupçonnait même pas.

La confiance en soi comme tremplin 

“Aie confiance en toi car c’est le seul moyen de t’aimer”

Zarha m’a expliqué que la confiance en elle qu’elle développe depuis de nombreuses années lui a permis de s’accepter physiquement, mentalement, mais aussi d’assumer la manière dont elle se présente au monde. Les critiques ne lui font plus d’effet car elle a réussi à se détacher de la façon dont les autres la perçoivent.
Aujourd’hui, Zarha a quelques jours sans mais une grande majorité de jours avec. Elle est fière de porter ses boucles au quotidien, confiante dans leur manière d’évoluer et de se présenter et heureuse de se lever chaque matin avec ses boucles.

Et LSL dans tout ça ?

Démocratisation, confiance et bien-être

“Aujourd’hui, je suis heureuse de contribuer à aider les personnes aux cheveux texturés. On répond tous les jours à des personnes avides de conseils et si il y en avait un que je pouvais donner ce serait de faire un état de santé de vos cheveux, pour les comprendre, en prendre soin et surtout se détacher de la pression et de tout ce que l’on voit sur les réseaux sociaux. Car aucun cheveu n’est "moche" de nature, il faut accepter sa texture, ses frisottis, ses décalages de longueur, sa densité ou encore ses boucles plus ou moins détendues.  
Chez Les Secrets de Loly, on apporte une démocratisation de nos cheveux naturels qu’ils soient crépus, frisés, bouclés ou ondulés, de femmes et d’hommes. On apporte une voix de démocratisation pour la jeunesse sans avoir besoin de se dénaturer ses cheveux et surtout on apporte confiance et bien-être.”